gray1_jungle_w

Le coq de Sonnerat, ou jungle cock est originaire du centre de l'Inde, où il vit toujours à l'état sauvage, bien qu'il soit dans la liste des espèces en danger (Liste rouge du CITES 1996) , leur nombre est encore important, il s'est bien adapté à la présence des humains et les pronostics de survie sont très bons. Son élevage en Europe est possible (en Angleterre depuis plus d'un siècle) et ne pose pas de difficultés particulières.
   Les plumes les plus recherchées sont celles qui ornent le cou, leurs motifs et leurs colorations sont uniques. Elles sont très utilisées dans les mouches à saumon et certains streamers, elles permettent de représenter les yeux d'alevins et donnent une attraction particulière à la mouche. Cependant leur prix en fait hésiter plus d'un!

Avant de choisir des plumes ou un cou de jungle cock, considérer l'usage que vous voulez en faire: mouches de pêche ou mouches de présentation? Pour les premières des plumes de moindre qualité, grade B ou C suffisent, pour les autres prendre des cous de qualité A ou mieux.
Ci-contre un cou qualité A :  Les critères de choix sont les suivants par priorité:

junglecock_neck

  Coloration :  les "yeux" doivent être jaune profond à jaune orange et doivent avoir un vernis naturel . Si la couleur est délavée, blanchâtre, vous pouvez la retoucher avec des marqueurs permanent de couleur jaune orange à orange. 

Quantité: La quantité de plumes avec la bonne coloration, peu ou pas de fentes font la valeur d'un cou.

  Fentes: Apparaissent surtout à la base du cou, ces plumes peuvent être utilisées pour la pêche, on peut les réparer avec un peu de vernis, mais elles restent fragiles.

large_fenduessmall_gp